All posts filed under: a la une

pourquoi tant de sport | quarante deux kilomètres - blog sport fitness plein air montreal

Le sport dans ma vie

Pourquoi je fais autant de sport? Les gens le savent, je fais beaucoup de sport. Et je le confirme moi-même, oui, beaucoup quand même. Beaucoup pour une fille qui a une job à temps plein prenante. Un jour, mon copain a décidé d’appeler Camille et moi, les lesbiennes culturistes. Voilà, c’est dit. Nous, ça nous a fait rire, mais ça en dit long. (N.B. Nous n’avons rien contre les lesbiennes culturistes!) Quand on me demande, “Ça veut dire quoi beaucoup pour toi, genre, combien de fois par semaine ou combien d’heures?”, eh bien, des fois, souvent, j’essaie d’esquiver la question! Pourquoi? Parce que, parfois , la réponse en impressionne certains et en effraie plus d’un aussi! Il n’y a rien de honteux à faire du sport en masse, loin de là (mon rêve serait de vivre de sport et d’eau fraîche!), mais des fois, je me conserve une petite réserve, une petite intimité. Alors pour répondre, parce que sur Quarante Deux kilomètres, on est là pour parler sport, je m’active six fois par semaine. Je m’active, …

les 5 grandes choses que j’ai apprises grâce au marathon

Plus exactement, les cinq grands enseignements que j’ai pu tirer de la préparation au marathon, mais c’était vraiment trop long comme titre. La préparation pour mon premier marathon a duré 12 semaines. Douze semaines longues, rythmées par les sorties longues, les fractionnés, les tempo run, les sorties en endurance. Les litres d’eau-qui-pique, les bananes, les massages. Les soirées à l’eau-qui-pique-et-rondelle-de-citron, les plats de pâtes et de pois chiche et les tests de barres tendres. Je suis passée par un tas de phases, pendant ces douze semaines, de l’euphorie aux frissons en pensant à la ligne d’arrivée, en passant par les larmes, les doutes, l’énervement, la colère, le découragement. Les journées s’enchaînaient sans que je ne réfléchisse trop, sinon, je laissais les baskets dans le placard. La semaine avant le marathon, c’était la semaine de repos, probablement la semaine que j’ai le plus détestée : loin de mes parcours de course et brusquement face à l’échéance, j’ai été un peu perdue. J’ai eu du temps pour faire le point sur les dernières semaines. Et je me …

Les boules d’énergie, pratiques et délicieuses!

Voici LA collation idéale (et tendance) pour faire le plein d’énergie après un entraînement, juste satisfaire un petit creux ou même le matin avec un smoothie. L’idée de faire nos propres collations est une belle façon de manger sainement et d’ajuster les ingrédients selon nos préférences, car il est facile de tomber dans le piège des barres tendres bourrées de sucre.

quarante deux kilometres - debuter course a pied

journal de course – chapitre un

Comment j’ai fait pour m’y mettre pour de bon et pour aimer ça! En explorant nos profils, vous avez surement lu que Camille et moi nous nous sommes lancées le défi de courir notre premier triathlon cet été à Magog. Un triathlon, c’est composé de trois épreuves sportives: nage, vélo et course. Sauf que moi, eh bien, je n’ai jamais couru et je ne sais pas courir tout court. Plus jeune, on me surnommait Petite Sirène. L’eau, c’est mon élément! Jamais au grand jamais j’ai été attirée par la course. Mais cette discipline a commencé à m’intriguer ces derniers mois, surtout quand j’ai accompagné ma copine chérie en fin de parcours de son premier marathon et que j’ai ressenti toute la chimie et la fierté (et les larmes) à la ligne d’arrivée. C’est magique. En plus, ça semble si simple la course! Des jambes et des baskets, en terme d’équipement ce n’est pas très compliqué! Alors pour une raison qui m’apparaît un peu logique, j’ai dû m’y mettre! J’ai dû apprendre à aimer ça et à …

quarante deux kilometres_matin-entrainement

Juste après

C’est sans doute l’un des moments que je préfère, ce juste après. Juste après les deux mille mètres (les bons jours) de natation, deux mille mètres-quatre vingt longueurs, pendant lesquels j’ai fait le vide, je n’ai pensé qu’à gainer mes abdos, allonger la nuque et respirer comme il faut. C’est ce juste après qui me fait repousser la couette au premier réveil, 6h04, dix petites minutes pour me réveiller doucement (il faut lire ici dix petits minutes pour scroller instagram et twitter, ne vous leurrez pas), quinze pour enfiler mécaniquement un maillot de bain, un jogging tout mou, un sweat tout doux, vérifier que le trio bonnet de bain-lunettes-gougounes* est dans mon sac, soigneusement préparé la veille, me brosser les dents, et, casque sur les oreilles, fermer la porte.

quarantedeuxkilometres_se-fixer-des-objectifs

comment se fixer et accomplir un objectif

Cette année, on s’est dit à plusieurs que les grandes résolutions, ça ne valait pas la peine que l’on s’en fixe, car on les oublie après un ou deux mois. On a plutôt opté pour des objectifs mensuels et des projets mensuels! Pourquoi? Tout simplement car les résolutions, souvent, c’est trop vague, c’est trop sur du long terme, et dans bien des cas plutôt voué à l’échec ou l’oubli. Comment faire pour se fixer des objectifs réalistes et atteignables? La première question à se poser, je dirai que c’est que désire-t-on. Une fois que l’on a la réponse à cette question, on va utiliser la méthode SMART pour définir l’objectif et le projet mensuel! SMART, c’est pour Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel. Avec cette formule, on est gagnants à tous les coups! TOI que veux-tu vraiment? Je dis toi avec des majuscules, pas ce que ton ami veut pour toi, ni ce que Instagram dit pour toi! C’est toi et toi seul qui va accomplir l’objectif, tu es au cœur du projet! Tu dois …

Les premiers quarante deux kilomètres.

Le 25 septembre 2016, le trajet entre le dépôt des consignes et la ligne de départ a été l’un de ces moments où à peu près tous les sentiments ont débarqué d’un coup, sans prévenir. Peur, excitation, envie, hâte, qu’est-ce-que-je-fais-là, quelques larmes aussi, parce que c’est réellement fou de se rendre compte petit à petit, en voyant les sas défiler, qu’on s’apprête à partir pour les premiers 42,195 kilomètres de sa vie, et que c’est aujourd’hui, là, en vrai, ce jour auquel on pense depuis douze semaines. Alors, pour ce premier billet, voici le récit de mes premiers quarante deux kilomètres.